la manufacture de Sèvres : un exemple d'organisation productive



TD SUR LES STRATEGIES DES ORGANISATIONS PRODUCTIVES : L'EXEMPLE DE LA MANUFACTURE DE SEVRES



Cliquez sur l'image pour regarder le fim du canal éducatif sur la manufacture de Sèvres :



Plus de vidéos éducatives !



INTRODUCTION :

Visionnez le début du reportage : écoutez l'introduction

Questions :

1. Quelle est la place originale de la manufacture de Sèvres en France ?


ETAPE I - L'HISTORIQUE DE LA MANUFACTURE



Regardez le début du reportage puis cliquez sur le site de la manufacture de Sèvres : ici

Questions :

1. Que produit la manufacture ?

2. Quel est au 18 ème siècle le principal fabricant de porcelaine en Europe, dans quel pays se situe t’il ? Comment s’explique l’avantage de ce pays ?

2. Quel est le personnage historique qui a créé la manufacture, A quelle époque, pourquoi ?

3. Comment s’explique le succès de la manufacture au 18 ème siècle :

· Raisons politiques

· Raisons artistiques

· Raisons techniques


ETAPE II – LE STATUT DE LA MANUFACTURE


Regardez la suite du film jusqu’à la fin du premier chapitre : un joyau qui coûte trop cher

Questions :

1. Quel est le statut de la manufacture :

· Appartient-elle au secteur privé/ public/ coopératif ?

· Est ce une entreprise/un service public/une association ?

2. Quel est le(s) propriétaire(s) de la manufacture ? Depuis quelle date ? Pour quelles raisons ?

3. Quel est le plus gros client de l’entreprise

4. Combien d’étapes sont-elles nécessaire pour réaliser la production d’une assiette, quelle est la durée nécessaire pour fabriquer une assiette ?

5. Comment expliquer la perpétuation du statut de la manufacture ?


ETAPE III – Les défis auxquels la manufacture est confrontée


Visionnez le chapitre sur les défis de l’Etat

Questions :

1. Quand la manufacture entre –elle en crise, quelles en sont les 3 raisons

2. Quelle mesure l’Etat impose t’il à la manufacture :

· Qu’apporte t’il ?

· Qu’attend-il en contrepartie ?

3. Comment Mme Maynier explique t’elle les difficultés de la manufacture, quelle risque fait alors encourir à la manufacture l’objectif de rentabilité



ETAPE IV – La mise en œuvre d’une stratégie



Visionnez le chapitre : un partenaire indispensable

A- Un constat : la situation de la manufacture

Questions :

1. Quels sont les différents coûts que supporte la manufacture, à combien se montent-ils en totalité ?

2. Quelles sont les différentes recettes que perçoit la manufacture, A combien se montent-elles ?

3. La manufacture est-elle rentable : dégage t’elle un profit ou une perte, , à combien se monte t’il ?

B- Les différentes solutions possibles

Questions :

1. Quelles sont les 3 solutions possibles ?

2. Quels sont les différents coûts que supporte la manufacture :

· définissez chacun d’eux,

· A combien se montent-ils ,

· est-il possible de les réduire durablement et fortement

· Cette stratégie est-elle la bonne selon les auteurs

3. Quel se passe t’il si l’entreprise accroît sa production

· Quels intérêts (définissez l’expression économie d’échelle) ?

· Quels moyens à mettre en œuvre pour y arriver (quel entreprise met en œuvre cette stratégie)

· Quels limites

· Cette stratégie est-elle la bonne selon les auteurs ?

4. Quelle paraît alors la stratégie la plus efficace :

· Cela nécessite –il de changer les méthodes de production , la nature des produits ?

· Quelles sont les 2 stratégies qui étaient alors envisageables ?

· Laquelle va elle être retenue

C- Présentation de la stratégie retenue


Visionnez le chapitre : la cote de l’artiste

Questions :

1. Pourquoi la stratégie retenue est-elle de s’appuyer sur l’art contemporain ?

· prenez en compte l’histoire de la manufacture

· le contexte actuel

2. En quoi cette stratégie peut-elle s’avérer rentable :

· Comment évolue lesd prix de l’art contemporain depuis 1993

· Comment a évolué le prix moyen de la porcelaine depuis 2003 ?

· Comment a évolué la valeur de la production de la manufacture (est ce du a un effet prix et/ou quantité)

· Que représente dans cette évolution les nouveaux projets contemporains ?


ETAPE V – Conclusion


Visionnez le chapitre : pas de solution miracle

Questions :

3. Quels sont les risques que cette stratégie comporte ?

4. Quelle est alors la stratégie équilibrée mis en œuvre par la direction

5. Quels sont finalement les points forts de la manufacture qui justifient ces choix stratégiques




chapitre la diversité des organisations productives

LE THEME - LA PRODUCTION UN ESPACE DE RELATIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES

Le chapitre - la diversité des organisations productives



en introduction : Bashung: ma petite entreprise






chapitre seconde organisation productive 2008-2009 - Upload a Document to Scribd


En complément sur le site de Créteil : des exercices de révision sur la lecture et la construction des tableaux : Lire correctement une donnée chiffrée.

















le complément du td introductif sur la production

En complément du td introductif sur le chapitre de la production :





1 - Le tour du monde d'un jean


Les documents de travail élève (.pdf)

(382 Ko)

Une étude de cas comme introduction

Le tour du monde d'un jean...

Un article du quotidien britannique The Guardian, sert à faire étudier un exemple concret de mondialisation de la production textile. Par l'étape de la construction d'un organigramme, l'exercice sert aussi à montrer comment bâtir une légende structurée. C'est le préalable à la réalisation d'un croquis. Le croquis spatialise les informations tirées de l'article de presse.

Le tour du monde d'un jean

Le corrigé complet (.pdf)

(682 Ko)

Le tour du monde d'un jean

L'organigramme

(170 Ko)

Le tour du monde d'un jean

La légende du croquis

(68 Ko)

Le tour du monde d'un jean

Le croquis

2 . un reportage plus classique mais lui aussi intéressant sur le destin des ouvrières de lévy strauss suite à la délocalisation de la production vers la Turquie


Pour compléter ce documentaire sur le site de la cité des sciences :http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/college/04-05/conferences/11-04-travail/index.htm


Mondialisation et délocalisations interviews de :

  • Henri Sterdyniak, directeur du département économie de la mondialisation à l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques)
  • Stéphanie Treillet, membre du conseil scientifique de l’association ATTAC



3 - UN EXEMPLE DE MONDIALISATION : LA MONDIALISATION DU PNEU



les autres parties :
http://www.dailymotion.com/video/x1g3l2_une-journee-dans-la-vie-dun-pneu-25
http://www.dailymotion.com/video/x1gk9b_une-journee-dans-la-vie-dun-pneu-35
http://www.dailymotion.com/video/x1gmnh_une-journee-dans-la-vie-dun-pneu-45
http://www.dailymotion.com/video/x1gmw0_une-journee-dans-la-vie-dun-pneu-55


et pour finir :

Pour réfléchir :
HOW RICH ARE YOU?
Every year we gaze enviously at the lists of the richest people in world. Wondering what it would be like to have that sort of cash. But where would you sit on one of those lists? Here's your chance to find out.
en anglais mais très accessible calculez votre position allez sur le lien : http://www.globalrichlist.com/

TD d'introduction du chapitre sur la production

TD D’INTRODUCTION AU CHAPITRE SUR LA PRODUCTION : UN ESPACE DE RELATIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES : LA PRODUCTION TEXTILE EN FRANCE






I – LES ENTREPRISES TEXTILES SOUMISES A LA CONCURRENCE PARAISSENT ETRE CONDAMNEES A LA DELOCALISATION






FICHE DE COMPREHENSION DU FILM VISIONNE EN CLASSE : 1 DOLLAR PAR JOUR




A – LA SITUATION DES OUVRIERES EN FRANCE




NOM PRENOM de l’ouvrière en France

AVANT LA FERMETURE DE L’USINE :

· Conditions de vie des ouvrières avant la fermeture de l’usine

· Place et rôle de la femme avant le fermeture

- dans la famille

- dans la société

· Répercussions de l’activité de l’usine sur la région

· Raisons de la fermeture de l’usine selon les français interrogés



APRES LA FERMETURE , REPERCUSSIONS DE LA FERMETURE REPERCUSSIONS SUR :

· Les conditions de vie des ouvrières

· Place et rôle de la femme

- dans la famille

- dans la société

· La région

BILAN : Quelle est la place et le rôle du de l’entreprise en France ?



B – SITUATION DES OUVRIERES AU BENGLADESH



Nom : Prénom femme du Bengladesh




AVANT L’IMPLANTATION DES USINES TEXTILES AU BENGLADESH

· Conditions de vie

· Place et rôle de la femme

- dans la famille

- dans la société

· Raisons expliquant l’implantation des usines selon les bengladeshis interrogés



APRES L’IMPLANTATION

· Conditions de vie

- Apports

- Limites

· Conditions de travail

- Apports

- Limites

· Place et rôle de la femme

- dans la famille

- dans la société



BILAN : QUELLE EST LA PLACE ET LE ROLE DU DE L’ENTREPRISE CREEE AU BENGLADEH ?



II – LES TRICOTS SAINT JAMES UN EXEMPLE DE REUSSITE DU TEXTILE FRANÇAIS



Ouvrez le dossier sur l’entreprise " Tricots Saint-James" dans le journal du net en cliquant : Journal du Net

Puis cliquez sur Vidéo et regarder la vidéo , puis le reportage sous forme de diaporama .


En complément allez sur le site de l'entreprise Saint james en opérant une recherche sur Google

A partir des information obtenues répondez aux questions suivantes :



A – L’ORIGINE DE L’ENTREPRISE

1. Où est née l’entreprise saint james, pour quelles raisons , quel est son logo ?

2. Quand est née l’entreprise ?

3. Quelle est sa production à l’origine ?

4. Quelle est sa clientèle ?



B – L’ORGANISATION DE LA PRODUCTION

1. Quelles sont les différentes étapes de la production décrits dans le reportage ,

2. Définissez les 3X8, pourquoi ce mode de production a t’il été choisi ?

3. Caractérisez l’organisation du travail et son évolution ?



C – LES DEFIS AUXQUELS L’ENTREPRISE SAINT JAMES EST CONFRONTEE , LES REPONSES QU’ELLE APPORTE ?



1 – les défis

1. Le marché du textile est il plutôt sur le déclin ou en expansion en France ?

2. Le progrès technique est-il important sur ce marché

3. Les couts de production (quel est le coût de la matière première, de l’équipement ) et les prix de vente jouent-ils un rôle important dans la décision d’achat des clients ?

4. Dans quels pays se situent les concurrents, les sources d’approvisionnement



2 – les réponses apportées

1. Qu’est ce que la politique de flux-tendus, pourquoi a t’elle été adoptée

2. Quelles sont les produits réalisés par l’entreprise, comment la gamme évolue t’elle ?

3. Quelle est la stratégie adoptée (bas, moyen ou hayut de gamme), pourquoi, quelles en sont les contraintes

4. Pourquoi l’entreprise ne délocalise t’elle pas ?

5. Qui sont les clients de l’entreprise ? Exporte t’elle ? si oui quel part de sa production , sont-ils les mêmes qu’il y a 30 ans .



D – LA SITUATION DE L’ENTREPRISE SAINT JAMES AUJOURD’HUI

1. Quel est aujourd’hui le propriétaire de l’entreprise, pourquoi ? Quelle type d’entreprise ( coopérative, privée, publique, etc.) ?

2. Quel est son chiffre d’affaire comment a t’il évolué ?

3. Combien d’employés , le nombre diminue t’il ?



SYNTHESE : APRES AVOIR MONTRE A PARTIR DE L’EXEMPLE DU FILM 1 DOLLAR PAR JOUR QUE LES ENTREPRISES TEXTILES SEMBLENT CONDAMNEES A SE DELOCALISER EN RAISON DE LACONCURRENCE EXERCEE PAR LES PAYS DU SUD, VOUS RELATIVISEREZ EN MONTRANT A PARTIR DE L’EXEMPLE DE L’ENTREPRISE SAINT JAMES QU’UNE STRATEGIE APPROPRIEE (QUE VOUS PRESENTEREZ ) PERMET NON SEULEMNT DE SURVIVRE MAIS DE SE DEVELOPPER